Close
Lors de la conférence de l’OIT, le président de la République a reconnu « une erreur fondamentale » dans sa gestion du mouvement des « gilets jaunes ».