Close
Alors que les banques centrales relancent leurs soutiens à l’activité, les économies industrialisées s’enfoncent dans l’ère des taux bas. Si les emprunteurs en profitent, les épargnants et les banques, en revanche, sont pénalisés.