Close
L’économiste Didier Marteau prend l’exemple du prix des intrants d’un ache au chocolat pour démonter, dans une tribune au « Monde », les mécanismes de spéculation financière qui causent la volatilité des cours des produits alimentaires.