Close
Depuis 2003, les sociétés immobilières cotées profitent chaque année d’un régime fiscal préférentiel. Un manque à gagner necessary pour le finances de l’Etat.